Clément Sculpteur
Clément Sculpteur

Parcours

Né en 1943 à Besançon (Doubs)
Tél. 06 73 87 48 29
clement.sculpteur@yahoo.fr

Das Mädchen und der Tod © Clément

Das Mädchen und der Tod © Clément

Lorsque j’étais enfant, au lendemain de la guerre, j’appris par de petits camarades que les « allemands » avaient commis des choses abominables dans « un camp » de l’Alsace toute proche, au Struthof. Ma première sculpture date de cette époque : un modelage en terre crue, une tête de mort où, logées au fond des orbites creuses, deux punaises dorées évoquaient des yeux absents.

Plus tard, j’ai cherché à savoir, à comprendre. Les livres de Primo Levi et Robert Anthelme, la parole avare des rescapés des camps de la mort que je rencontrais, la pièce de Peter Weiss « l’Instruction » vue dans les années soixante au théâtre de la Commune à Aubervilliers , la rencontre de ma compagne dont le grand-père, déporté, a disparu au camp de Maidanek , m’amenèrent à une prise de conscience qu’un engagement politique fort avait préparé. Les corps morts, raidis par le gel, empilés dans des fosses, devant les crématoires, « les mannequins nus » comme en témoigna sobrement Charlotte Delbo me fascinaient. Des corps comme des statues.

Qu’est-ce qu’une statue ? Sinon la trace d’un corps ? Un corps pétrifié dans un matériau inerte, statufié, vain désir d’immortalité. Pour en porter témoignage, comme par effraction dans le domaine de l’art, j’ai entrepris cette déconstruction. À partir d’empreintes prises sur le vif, j’ai réduit, déformé, tassé, comprimé à l’extrême les corps de terre cuite. Pour mieux rendre visible le vieillissement, l’usure, l’éclatement, la torture de la matière, j’ai orienté mes recherches sur des effets de fendillement et de craquelures que des manipulations brutales et répétées faisaient subir au matériau, l’argile crue, pendant sa mise en œuvre et son façonnage.

D’abord réalisées en terre blanche sans apprêt, que j’ai trouvé rapidement trop lumineuse et esthétique, j’ai choisi de réaliser les œuvres en terres enrichies de manganèse dont j’ai accentué le côté sombre par des patines noire comme la suie des fours. « Sculpture retroussée, la faille secrète… » comme l’avait souligné, non sans humour, Michel Giroux lors d’un séminaire sur mon travail à l’École des Beaux Arts de Perpignan en 1985.

Clément. Photo J.-L. de Sauverzac

Clément . Photo J.-L. de Sauverzac

Les collectifs d’artistes dont je faisais partie (Dissection, B.C.G., entre autres) s’activaient en ces années post soixante huitardes, enchaînant sans trêve expositions, manifestes, installations dans des friches industrielles… J’ai été vite catalogué par nos organismes de tutelle comme celui qui « montrait des fours crématoires ». Nos petits zélateurs hexagonaux de l’art de marché ne voulant rien appréhender de ce travail sur la Shoah. Peu de critiques ont soutenu mon travail (Evelyne Artaud dans Galerie des arts et art magazine), le critique allemand Mathias Flügge dans une revue d’art de Berlin, Bildende Kunst fit part de sa compréhension par une analyse sans complaisance : «  Malgré une motivation largement spirituelle, on sent que quelque chose de théâtral est inhérent aux sculptures que l’artiste tire des bas fons d’une banalité figurative pour tenter d’en dégager une énergie plus grande ».

Plus tard, j’ai pris des chemins détournés pour évoquer « des sujets qui fâchent ».

L’avancée en âge, les deuils, m’obligent à me pencher de nouveau sur l’absurdité de la Camarde. Défi au temps et à l’Histoire, s’est imposée la mise en regard de pièces réalisées il y a près d’un quart de siècle avec les œuvres récentes inspirées par le « transi » (dit le squelette) de René de Châlons du sculpteur Ligier Richier (1500 – 1567). Le transi, si familier, rencontré il y a longtemps à Bar-le-Duc, m’accompagne comme une ombre bienveillante et terrible. Tout en m’acheminant vers ma fin je sais maintenant que je ne percerai jamais son ultime secret.

  • Expositions personnelles
    • 1966 Peintures, gravures, dessins, Muller, Nancy (54)
    • 1973 Hauts reliefs, M.J.C. Gentilly (94)
    • 1978 Sculptures et hauts-reliefs, Centre Culturel, Châtillon-sous-Bagneux (92)
    • 1986 Mama Africa, sculptures et dessins, Galerie Nota Bene, Paris (75)
    • 1986 Sculptures et dessins, Centre Régional d'Art contemporain, Château du Tremblay (89)
    • 1989 Simulacres et Hommes de boue, Centre culturel, Eragny-sur-Oise (95)
    • 1989 Sculptures et dessins, Point Z, Troyes (10)
    • 1989 Simulacres et Hommes de boue, Espace Floréal, Paris (75)
    • 1989 Simulacres et déguisements, installation, dessins et interventions, Plan de travail, Paris (75)
    • 1991 Configuration Métis, C.r.i.m.e, Paris (75)
    • 1992 Corpus delicti, espace Poisson d'or, Lyon (69)
    • 1993 Sculptures, Galerie Litera, Prague, République Tchèque
    • 1994 Sculptures, bas-reliefs et dessins, Maison de la Culture de Bourges (18)
    • 1994 Les Bouffons I, études et dessins, Galerie de Castelnou, Paris (75)
    • 1994 Les Bouffons II, grandes sculptures, Galerie de Castelnou, Paris (75)
    • 1996 Grands masques, sculptures et bas-reliefs, Galerie Frédéric Sagot, Paris (75)
    • 1996 Grands Masques, Galerie Arbre, Bayonne ((64)
    • 1997 Bouffons et Grands masques, Galerie Lefor-Openo, Paris (75)
    • 1997 La Mère des masques, Galerie Frédéric Sagot,, Paris (75)
    • 1999 Paillasses et compagnie, Galerie Lefor-Openo, Paris (75)
    • 1999/2000 Les Informes, Galerie Frédéric Sagot, Paris (75)
    • 2000 Clément, Centre régional d'art contemporain, Château du Tremblay (89)
    • 2002 Exposition Clément, sculptures et dessins, Hall et Kiosque de l'Hôtel de Ville, Villejuif (94)
    • 2004 Petite suite macabre, bas-reliefs et dessins, Galerie de la Halle Saint Pierre, Paris (75)
    • 2005 Suites macabres, Sculptures, bas-reliefs, estampes, Espace Matisse, Creil (60)
    • 2008 Pour Mémoire, Sculptures, bas-reliefs, dessins, atelier Clément, Paris (75)
    • 2010 Premiers adieux : le Grand transi, Salle des gardes, musée de Creil (60)
    • 2010 Mémoires, Pietà et autres transis..., Clément sculpteur, Gregor Podgorski, Photographe, La Tannerie, Houdan (78)
    • 2011 Pour mémoire, Galerie du Crabe, Granville (50)
    • 2011 Vanités 2011, Bibliothèque Saint Simon, Paris (75007)
    • 2015 Suites macabres, Galerie de l'Os, Granville (50)
  • Expositions de groupe récentes
    • 2005 Corps de terre, Maison de la Céramique, Giroussens (81)
    • 2006 Ce n'est pas grave, Musée d'art et d'Histoire, Saint-Denis (93)
    • 2007 Corps et âmes, Fontenay-sous-Bois (94)
    • 2008/2009/2010/ Art cité, Fontenay-sous-Bois (94)
    • 2009 Portraits, auto portraits, Centre culturel, Le Mée-sur-Seine (77)
    • 2010/2011 Ouvre boites , Quai de la Tournelle Paris (75)
    • 2013 RDV d'ART, Espace Christiane Peugeot, Paris (75017)
  • Oeuvres dans les collections publiques
    Fonds national d'art contemporain, Fonds d'art contemporain de la Seine-Saint-Denis, Fonds départemental d'art contemporain (Ile de la Réunion), Galerie Nationale de Prague (République Tchèque), Musée Yacinthe Rigaud (Donation Me Rey, Perpignan (66)), Conservatoire du funéraire (ancienne morgue de Tournai, Belgique)
  • Oeuvres acquises par les collectivités
    Villes d'Aubervilliers (93), Drancy (93), La Bastide Rouairoux (81), Gardannes (13), Creil (60), Villejuif (94), Centre Régional d'art contemporain, Château du Tremblay (89)
  • Oeuvres dans les collections particulières
    France, Belgique, Suisse, Espagne, U.S.A.
© Clément | 2017